Epsilon & Océan Éditions, la littérature jeunesse made in Réunion

Nous avons rencontré Eric Robin, directeur des maisons d’édition Epsilon Éditions et Océan Éditions, fers de lance de la littérature jeunesse à la Réunion.

Il était une fois Eric Robin, pionnier de l’internet à la Réunion et passionné de littérature et notamment de livres pour les plus jeunes, qui croit dur comme fer que ces albums ont un bel avenir devant eux. Aujourd’hui, Epsilon et Océan Éditions rassemblent  aussi bien les talentueux auteurs et les illustrateurs de la Réunion (et d’ailleurs), que le public de l’île et de la métropole, sous le charme des belles histoires qui émerveillent aussi bien les plus jeunes que les conteurs eux-mêmes. Et l’aventure n’est pas terminée…

Eric Robin

Story Enjoy : En quelques mots, pouvez-vous nous parler de vous et de votre travail ?
Eric : J’ai effectué un parcours de gestion multimédia qui n’avait au départ rien à voir avec l’édition. Après avoir fondé Epsilon Multimédia en 1996, je me suis tourné vers l’édition, par goût du livre. À contre-courant de ce que tout le monde prédisait à l’époque, nous avons décidé de passer de l’écran au papier. Créée en 2004, Epsilon Éditions était au départ très généraliste, et, petit à petit, nous y avons intégré de la littérature jeunesse. Notre premier album a eu beaucoup de succès. Il s’appelle La cocotte coquette, et permet aux tout petit d’apprendre les jours de la semaine. Depuis, nous avons enrichi notre catalogue, pour que chacun trouve une histoire qui lui plaise !

Story Enjoy : Pourquoi avoir choisi la littérature jeunesse et pourquoi deux maisons d’édition ?
Eric : Il y a de nombreuses raisons à cela. Tout d’abord, la littérature jeunesse qui existait à l’époque (avant les années 2000) était assez peu variée, et s’appuyait essentiellement sur la découverte du patrimoine réunionnais. Nous avions envie d’élargir les thèmes et les histoires. Ensuite, je dirais que c’est par goût pour l’édition jeunesse, l’envie de la développer et de la faire découvrir plus largement à la Réunion.
Le vrai déclic s’est fait lors de la première édition du salon du livre jeunesse de la Réunion qui s’est tenue dans le ville du Port en 2005. L’engouement populaire était tel, que nous-même avons été surpris ! Nous avions déjà envie de faire de la littérature jeunesse et nous avions la preuve que le public était présent et réceptif. Je dis nous car à l’époque Océan Éditions, représentée par Claudine Serre pour sa collection Océan Jeunesse, était une maison indépendante d’Epsilon Éditions, plus ancienne aussi. En reprenant Océan Éditions en 2014, nous avons décidé de nous engager plus durablement dans l’édition de livres pour enfants.

Story Enjoy : Quels sont, pour vous, l’objectif de ces deux maisons ? Quels thèmes leurs sont chers ?
Eric :
Notre objectif est double. Tout d’abord sortir d’un régionalisme des histoires pour enfant qui peut parfois être un peu enfermant. Nous essayons en effet de diversifier nos sujets et nos thèmes, de traiter à la fois du patrimoine réunionnais, particulièrement riche et inspirant, mais aussi de thèmes plus généraux. Nous voulons à tout prix éviter de tomber dans les stéréotypes et de faire des livres « faciles ».
Ensuite, bien entendu, nous souhaitons que nos livres soient une ressource pour aider l’enfant à grandir, en mettant en évidence des valeurs qui nous sont chères (l’environnement, l’égalité, la solidarité, etc). Nous cherchons constamment à équilibrer nos thématiques, pour que la lecture soit aussi pour l’enfant une découverte de l’inconnu.

Epsilon et Océan Éditions

Story Enjoy :  Quelles ressources puisez-vous à la Réunion pour faire vivre vos histoires et faire rêver vos lecteurs ?

Eric : C’est assez difficile de répondre. Mais en étant ancrés à la Réunion, les sujets comme la culture, l’histoire, l’égalité, la tolérance sont particulièrement importants et porteurs.
Nous avons la chance de regorger de talents artistiques: des personnes connues et reconnues pour leur travaux culturels que nous sollicitons (les auteurs Teddy Iafare Gangama, Isabelle Hoarau, les musiciens Daniel Waro et le groupe Ousanousava), mais aussi de jeunes talents qui nous envoient leurs projets et que nous sommes heureux de mettre en lumière, comme Joëlle Ecormier à ses débuts chez Océan Éditions.

Story Enjoy :  Avez-vous des trucs et astuces sur la façon de raconter une histoire à un enfant ?
Eric : Je ne lis jamais l’histoire telle quelle. Je brode autour, ajoute une phrase par-ci, un dialogue par-là. Comme une recette de cuisine qu’on interprète à sa sauce. J’interpelle l’enfant aussi, je fais des apartés tout le temps « À ton avis pourquoi la tunique du petit chaperon est rouge ? », « Et toi alors, qu’est-ce que tu en penses ? ». Je veux qu’il participe à l’histoire, je pense que c’est très important.

Story Enjoy :  Selon vous, pourquoi est-ce important de raconter des histoires aux enfants ?
Eric : En fait moi-même, j’adore qu’on me raconte des histoires, tout autant que je m’amuse à jouer au conteur. C’est très important car cela permet à l’enfant de développer son imaginaire, de fabriquer son univers. Et c’est important pour le conteur car il peut transmettre des émotions et des valeurs.

Story Enjoy : Que pensez-vous de Story Enjoy ? Vous semble-t-il que cette innovation a du sens pour les familles ?
Eric : J’aime beaucoup l’idée qu’une personne qui vous est chère vous lise une histoire à distance. Une voix familière pour l’enfant lui permet de se plonger totalement dans l’histoire, de se rapprocher de son conteur, d’oublier que cette personne n’est pas là.
En plus les enfants aiment s’approprier les histoires, les lire et les relire encore. C’est un gros avantage que l’application le permette.

Story Enjoy : Pourquoi avez-vous décidé de proposer les albums de vos maisons d’édition aux familles via Story Enjoy ?
Eric : Chez Epsilon et Océan Éditions nous recevons beaucoup de propositions numériques, mais j’ai trouvé celle-là particulièrement chouette et originale. De plus, cela donne une deuxième vie aux histoires. Certains albums qui n’existent plus en version papier (comme Cache-Cachalot) sont toujours disponibles sur Story Enjoy !

Le Roi Martin de Joëlle Ecormier et Modeste Madoré

Je vois Story Enjoy (et le numérique en général) comme un complément au support papier, un prolongement. Story Enjoy est une preuve que les deux peuvent parfaitement cohabiter. Il est d’ailleurs tout à fait envisageable de posséder l’album en physique et, parallèlement, d’enregistrer son histoire sur Story Enjoy.

Story Enjoy : Avez-vous une histoire de la bibliothèque de Story Enjoy dont vous souhaiteriez nous parler ?
Eric :
Le Roi Martin est une très belle histoire, que j’aime beaucoup. Elle marie astucieusement patrimoine local, expressions populaires, et ruses scénaristiques. C’est drôle et on apprend des choses. Cet album témoigne d’une belle complémentarité entre l’auteur et l’illustrateur.

Feuilletez les premières pages du Roi Martin de Joëlle Ecormier et Modeste Madoré en cliquant ici.
Bien sûr, aller voir leur site officiel et suivez-les sur Facebook !
Epsilon Éditions: Site officiel et Facebook
Océan Éditions: Site officiel et Facebook

Laissez nous un petit commentaire :-)